Goutez le pain de tradition française

C’est à l’initiative de la profession qu’a été mise au point l’appellation « Pain de Tradition Française », il y a 23 ans . En avant-première, les artisans boulangers-pâtissiers s’inscrivaient dans une démarche qualitative avec la reconnaissance officielle d’un pain totalement naturel. Ce mouvement précurseur de ce que l’on est aujourd’hui en droit d’attendre a entraîné, dans la filière blé farine pain, une recherche poussée de la traçabilité des blés et des farines.Le décret du 13 septembre 1993 met en avant le savoir-faire inimitable de l’artisan boulanger. Le pain de tradition française représente la valeur ajoutée apportée par l’homme et son rôle essentiel dans le processus de fabrication. Travailleur passionné, l’artisan boulanger manie avec respect ces quatre ingrédients tout simples que sont la farine, l’eau, la levure et le sel. Il sait harmoniser les farines et connaît le rythme de fermentation des pâtes. Il maîtrise ces petites choses capitales que sont le degré d’humidité de l’air ou la température ambiante et leur influence sur la fabrication. Il s’adapte de façon personnalisée au goût de sa clientèle et met tout son amour dans son ouvrage pour offrir un pain incomparable.

 

Art. 2. -Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de : "pain de tradition française", "pain traditionnel français", "pain traditionnel de France" ou sous une dénomination combinant ces termes les pains, quelle que soit leur forme, n'ayant subi aucun traitement de surgélation au cours de leur élaboration, ne contenant aucun additif et résultant de la cuisson d'une pâte qui présente les caractéristiques suivantes :1° Etre composée exclusivement d'un mélange de farines panifiables de blé, d'eau potable et de sel de cuisine ;2° Etre fermentée à l'aide de levure de panification (Saccharomyces cerevisiae) et de levain, au sens de l'article 4 du présent Décret, ou de l'un seulement de ces agents de fermentation alcoolique panaire ;3° Eventuellement contenir, par rapport au poids total de farine mise en oeuvre une proportion maximale de :a) 2 p. 100 de farine de fèves ;b) 0,5 p. 100 de farine de soja ;c) 0,3 p. 100 de farine de malt de blé.Art. 2. -Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de : "pain de tradition française", "pain traditionnel français", "pain traditionnel de France" ou sous une dénomination combinant ces termes les pains, quelle que soit leur forme, n'ayant subi aucun traitement de surgélation au cours de leur élaboration, ne contenant aucun additif et résultant de la cuisson d'une pâte qui présente les caractéristiques suivantes :1° Etre composée exclusivement d'un mélange de farines panifiables de blé, d'eau potable et de sel de cuisine ;2° Etre fermentée à l'aide de levure de panification (Saccharomyces cerevisiae) et de levain, au sens de l'article 4 du présent Décret, ou de l'un seulement de ces agents de fermentation alcoolique panaire ;3° Eventuellement contenir, par rapport au poids total de farine mise en oeuvre une proportion maximale de :a) 2 p. 100 de farine de fèves ;b) 0,5 p. 100 de farine de soja ;c) 0,3 p. 100 de farine de malt de blé.

 

C’est ce pain de tradition française, plébiscité par les consommateurs, qui est l’emblème de la Profession et plus que jamais aujourd’hui dans un espace mondial friand de qualité française. L’artisanat est la principale richesse de l’Union Européenne. Il doit rester, comme le pain de tradition française et la boulangerie le sont pour la France, l’image qualitative de référence d’un espace économique conscient de son potentiel sur le marché international.Les jeunes qui choisissent la boulangerie découvrent, à travers la confection du pain de tradition française, un champ d’investigation à la mesure de leur potentiel. L’avenir de la profession passe par les perspectives, les recherches et les réflexions qu’ouvre le travail du VRAI pain. Le mélange des quatre ingrédients du pain de tradition française peut donner différentes combinaisons, différentes pâtes, différentes textures et autant de maturations possibles : d’innombrables expériences et créations… au quotidien !C’est ce pain de tradition française, plébiscité par les consommateurs, qui est l’emblème de la Profession et plus que jamais aujourd’hui dans un espace mondial friand de qualité française. L’artisanat est la principale richesse de l’Union Européenne. Il doit rester, comme le pain de tradition française et la boulangerie le sont pour la France, l’image qualitative de référence d’un espace économique conscient de son potentiel sur le marché international.Les jeunes qui choisissent la boulangerie découvrent, à travers la confection du pain de tradition française, un champ d’investigation à la mesure de leur potentiel. L’avenir de la profession passe par les perspectives, les recherches et les réflexions qu’ouvre le travail du VRAI pain. Le mélange des quatre ingrédients du pain de tradition française peut donner différentes combinaisons, différentes pâtes, différentes textures et autant de maturations possibles : d’innombrables expériences et créations… au quotidien !